Skip to content
A bird's eye view of a coffee cup. The foam is in a shape up a map of the world.

August 18, 2021

Why Collaboration is Key to Solving the Housing Crisis

Français

Insights from The Housing Supply Challenge Support Program World Café.

Earlier this summer, the Canadian Mortgage and Housing Corporation and Evergreen hosted a World Café, convening participants from the housing and civic sectors to share knowledge and explore the range of issues encompassed in Round 2 of the CMHC Housing Supply Challenge, Getting Started: Pre-Development Processes.

The CMHC Housing Supply Challenge invites applicants to propose solutions that will reduce or remove barriers to new housing supply. Canada’s housing crisis is one that will requires creativity and cooperation to solve. More than 50 people gathered to participate in a series of “café table" style discussions. The introduction and reconvening sessions in the main room of the World Café are available to watch online. Drawing from the notes taken during the nine unrecorded discussions that took place in the English session, we’ve gathered key highlights. Speakers remained anonymous.

Question 1: What are some pre-development best practices to support the efficient, effective, and timely development of housing?

Having participants from all over Canada proved invaluable when surveying best practices to support housing development, as people were able to look through different municipalities for examples of what is (and isn’t) working.

One example shared was Calgary’s use of a customized timelines for affordable housing, which streamlines city approval processes and can reduce the development timeline by four to six months. A participant pointed to Banff’s YWCA as a successful project, crediting a community consultation component as part of their development process, which eliminated the need for appeals further down the line. An international focus was also helpful, as Munich’s co-designing system was held up as a positive example, in which residents are involved with every step from conception to completion.

Question 2: How can pre-development partnerships between sectors be improved to drive better housing options and outcomes?

Participants across sectors were able to offer perspectives on the unique barriers and motivations that shape the approaches of different stakeholders. As one participant pointed out, the role of municipal government is key when it comes to land control mandates, and smaller governments seem to be able to mobilize better when it comes to decision making and getting affordable housing projects going. Another participant pointed out that a barrier for rural communities is understanding which municipal branch should be approached when it comes to housing.

Participants repeatedly emphasized the centrality of trust when building strong partnerships. One participant acknowledged that communities may lack trust in the private sector, but overcoming that can provide a fruitful outcome. “Partnerships between developers and affordable housing providers can enable better community involvement in development processes, and improve developer brand perceptions,” they said. Many agreed that having a clear, shared vision between partners was key to building trust. “When there is a shared goal, it feels less transaction and more like relationship building. You are focused on the overall impact of a project rather than, say, financial interest.”

Potential partners are everywhere, and are often key to the success of a new housing project. Smaller organizations and non-profits tend to have intimate knowledge of a community, but don't have the financial assets of a private developer or the political savviness of a municipal office. A clear road map on how to build said partnerships can be crucial to breaking down barriers.

Question 3: How can the needs of local communities be meaningfully integrated into pre-development processes?

As one participant stated, barriers to building affordable housing (such as land acquisition and zoning restrictions) consume so much time and resources, that community engagement is often treated like an afterthought. Community voices need to be centralized intentionally.

Participants noted that transparency, consistency, and accessibility are essential when engaging with communities. New technologies can be helpful, too. 3D printing has proved an asset to building modular homes, but one participant asserted that it can also be used to visually communicate what a new proposal would look like. Another participant advised against forgetting the human element of predevelopment processes. “Get to the root of people’s values prior to or in the context of community engagement,” they said. Another added, “Effective storytelling demonstrates that what you are doing will work and makes a real difference in people’s lives.”

The World Café proved that collaboration is key to developing solutions for the Housing Supply Challenge; it will also be key to implementing them. Meaningfully integrating the needs of local communities into pre-development processes will mean working alongside them.

Watch a recording of the event in English here.

Watch a recording of the event in French here.

Learning more about the Housing Supply Challenge Support Program here.

La collaboration est cruciale afin de résoudre la crise du logement.... Voici pourquoi

Aperçus du Café mondain du programme de soutien au Défi de l'offre de logement

Plus tôt cet été, la Société canadienne d'hypothèques et de logement et Evergreen ont tenu un Café mondain auquel ils ont convié des participants du secteur du logement et du secteur civil pour partager des connaissances et explorer l'éventail des enjeux abordés au cours du deuxième cycle du Défi de l'offre de logement de la SCHL, Démarrage : Étapes préalables à l'aménagement.

Le Défi de l'offre de logement de la SCHL invite les candidats à proposer des solutions dans le but de réduire ou d’éliminer les obstacles à la nouvelle offre de logements. La solution à la crise du logement au Canada résidera dans la créativité et la coopération. Plus de 50 personnes se sont réunies afin de prendre part à une série de discussions de type « table à café ». Vous pouvez regarder les séances d’introduction et de reprise dans la salle principale du Café mondain en ligne. Nous avons ainsi réuni les faits saillants à partir des notes prises au cours des neuf discussions non enregistrées qui se sont déroulées lors de la séance en anglais. Les auteurs restent anonymes.

Question 1: Quelles sont, au cours des étapes préalables à l’aménagement, les pratiques exemplaires qui favorisent l’aménagement efficace, efficient et opportun de logements?

La participation de gens de partout au Canada s’est révélée inestimable au moment de relever les pratiques exemplaires pour soutenir l'aménagement de logements, puisqu’ils pouvaient chercher dans les différentes municipalités des exemples de ce qui fonctionne (et qui ne fonctionne pas).

Un des exemples qu’on a présentés concerne l'utilisation, à Calgary, d’échéanciers personnalisés en matière de logement abordable, ce qui simplifie les processus d'approbation de la ville et peut réduire de quatre à six mois le délai d'aménagement. Un participant a décrit le YWCA de Banff  comme étant un succès, entre autres grâce au processus de consultation communautaire dans le cadre du processus d'aménagement, ce qui a éliminé le besoin d’appels plus loin en cours de route. L’intérêt porté à la façon de faire à l'étranger s’est également révélé utile, alors qu’on a présenté le système de co-conception de Munich comme un exemple positif, puisque les résidents participent à toutes les étapes, de la conception à la conclusion du projet.

Question 2 : De quelle façon peut-on améliorer les partenariats entre les secteurs au cours des étapes préalables à l’aménagement afin de favoriser les options et les résultats en matière de logement?

Les participants des différents secteurs ont été en mesure de présenter leurs points de vue sur les obstacles et les motivations uniques qui définissent les approches des différents intervenants. Comme un participant l’a souligné, le rôle du gouvernement municipal devient essentiel lorsqu’on parle de mandats de contrôle du territoire, alors que les gouvernements de moindre envergure semblent en mesure de mieux se mobiliser lorsque vient le temps de prendre des décisions et de mettre en branle des projets abordables en matière de logements. Un autre participant a précisé qu’un obstacle que doivent surmonter les communautés rurales est de trouver le service municipal qu’on devrait approcher en matière de logements.

Les participants ont insisté à maintes reprises sur l'importance de la confiance lorsque vient le temps de bâtir des partenariats efficaces. Un participant a reconnu que les communautés peuvent ne pas faire assez confiance au secteur privé, alors qu’il serait utile de surmonter cet obstacle. « Les partenariats entre les promoteurs et les fournisseurs de logements abordables peuvent améliorer l’implication communautaire au cours des processus d'aménagement et rehausser la perception de la marque chez les promoteurs, » ont-ils déclaré. Plusieurs ont reconnu que la confiance reposait sur une vision commune claire entre les partenaires. « Lorsqu’on a un but commun, cela ressemble moins à une transaction et davantage à une relation. Vous êtes préoccupé davantage par l’impact global du projet, par exemple, que par les intérêts financiers, »

Les partenaires éventuels se trouvent partout et représentent souvent la clé de la réussite d’un nouveau projet de logement. Les organisations de moindre envergure et les organismes à but non lucratif ont habituellement une connaissance intime de la communauté, mais ils ne possèdent pas les ressources financières d’un promoteur privé ou la motivation politique d’un bureau municipal. Une feuille de route claire sur la façon de bâtir de tels partenariats peut contribuer de manière cruciale à éliminer les obstacles.

Question 3 : Comment est-il possible d’intégrer les besoins des communautés locales de manière significative aux étapes préalables à l'aménagement?

Comme un participant l’a déclaré, les obstacles à la construction de logements abordables (comme l’achat d’un terrain et les restrictions en matière de zonage) demandent tellement de temps et de ressources qu’on voit souvent l’implication communautaire comme une solution après coup. Les voix de la communauté doivent être centralisées volontairement.

Les participants ont affirmé que la transparence, la constance et l'accessibilité sont essentielles lorsqu’on s’implique auprès des communautés. Les nouvelles technologies peuvent également se révéler utiles. L’impression 3D a permis de bâtir des maisons modulaires, mais un participant a affirmé qu’elle peut également servir à communiquer visuellement ce à quoi ressemblerait une nouvelle proposition. Un autre participant a déconseillé de négliger l'élément humain lors des étapes préalables à l'aménagement. « Allez au fond des valeurs des gens avant ou dans le contexte de l'engagement communautaire, » ont-ils dit. Un autre a ajouté: « ;La narration efficace démontre que ce que vous faites fonctionnera et fera vraiment la différence dans la vie des gens. »

Le Café mondain a démontré que la collaboration représente la clé lorsqu’on souhaite élaborer des solutions au Défi de l'offre de logement; il deviendra également la clé de leur mise en œuvre. En intégrant vraiment les besoins des communautés locales aux étapes préalables à l'aménagement, cela équivaudra à travailler à leurs côtés.

Voyez un enregistrement de l'événement en français ici.

Voyez un enregistrement de l'événement en anglais ici.

Apprenez-en davantage sur le Programme de soutien au Défi de l'offre de logement ici.