Skip to content
Pexels

January 20, 2020

Libraries and Hubs – where smart city solutions are taking shape

Français

From the Community Solutions Network: How these civic commons are holding space for conversations on innovation

The first Canadian public library was established in 1828, in Montréal, and soon after, communities across the country took up the idea. Public libraries became cornerstones for learning and gathering in communities of all sizes, and, over the next 200 years, played a vital role in the lives of millions of Canadians.

Libraries preserve history and truth, offer free educational resources to all, are a safe refuge for vulnerable populations, provide opportunities for language learning and skill development, and offer a physical space for gathering.

Today, even as much of the world and workforces go digital – it’s the brick and mortars, whether they be more traditional libraries or modern innovation hubs, that see residents come together as communities. The Community Solutions Network discovered that libraries and hubs in smaller centres are also helping residents convene, collaborate and innovate, going well beyond book smart.

In 2019 the Community Solutions Network hosted Small Community Roundtables across Canada, in Whitehorse, YK, Kelowna, BC, Olds, AB, Sherbrooke, QC, and Cape Breton, NS, bringing together local municipal staff and Indigenous leaders to exchange learnings and best practices about emerging trends, technology-adoption strategies and smart city approaches.

For many of these communities, libraries and community hubs play a central role in spurring innovation for smart, inclusive cities.

When we gathered in Kelowna, BC at the Kelowna Innovation Centre – a hub for technology, entrepreneurship and creativity that is connected to the local library – local leaders provided insight into the challenges they are facing in centralizing data collected by the City of Kelowna and neighbouring communities into one central and secure database. When discussing the potential ‘owner’ of this open data initiative, libraries were identified as the first choice right away. Why? Libraries are public institutions and as an exercise of democracy, are required to make data accessible to all, thus encouraging smart solutions that are inclusive to all residents.

During the Community Roundtable that took place Whitehorse, we gathered at Yukonstruct, an innovation hub recently opened in Whitehorse, YK, that has proved vital to the City of Whitehorse, TechYukon, the Federal Government of Canada and other private sector partners. This hub provides local makers and entrepreneurs with a library of offerings:  access to an affordable gathering space, equipment, and shared knowledge. It has become a place for tinkering, prototyping and manufacturing, and is playing a leading role in helping this Northern community become a space for collaboration, innovation and smart solutions.

In the Atlantic region of Canada, the importance of creating a space for residents and community leaders is top of mind in the City of Cape Breton. This year, the City will create the Cape Breton Centre for Arts, Culture and Innovation; an accessible venue for artists to create, collaborate, refine and share their work with the public.

These three communities demonstrate how access to physical convening spaces is necessary for a collaborative, innovative and ‘smart’ future. This was further reinforced during our Collision Days in Vancouver, BC at the BC Tech Community Hub, in Quebec City, QC at the LE CAMP Incubator, and in Moncton, NB at the Venn Center. Across the country, libraries and hubs provide a convening space where residents can gather and ideate. These conversations are necessary for leaders to learn from one another, inspire innovation and realize the potential of their community. Over 200 years since the first library opened its doors, Canadians can depend on this public institution for a look into the past, and now, toward a smart future.

Les bibliothèques et les pôles d’innovation, là où les solutions de villes intelligentes prennent forme

Comment les bibliothèques, ces biens communs civiques, permettent de préserver des espaces de discussion sur l’innovation

La première bibliothèque publique canadienne a ouvert ses portes en 1828, à Montréal, et d’autres communautés d’un peu partout au pays ont emboîté le pas. Au cours des 200 années qui ont suivi, les bibliothèques publiques sont peu à peu devenues des pierres angulaires de l’apprentissage et des lieux de rassemblement au sein des communautés de toutes tailles. Elles ont joué un rôle primordial dans la vie de millions de Canadiens. 

Les bibliothèques sont les gardiens de l’histoire et de la vérité; elles offrent à tout un chacun des ressources éducatives gratuites et des possibilités d’apprentissage linguistique et de perfectionnement des compétences en plus de constituer un refuge pour les gens vulnérables et un lieu physique pour les rassemblements. 

Bien que la main-d’œuvre et le monde entier aient pris un virage numérique, ce sont les installations physiques, autant les bibliothèques traditionnelles que les pôles d’innovation modernes, qui permettent aux résidents de se réunir en communauté. Le Réseau de solutions pour les communautés a constaté que les bibliothèques et les pôles d’innovation dans les petites communautés offrent bien plus que des connaissances livresques; ils aident aussi les citoyens à se rassembler, à collaborer et à innover.

En 2019, le Réseau de solutions pour les communautés a tenu des tables rondes communautaires d’un bout à l’autre du pays, à savoir à Whitehorse (Yukon), à Kelowna (Colombie-Britannique), à Olds (Alberta), à Sherbrooke (Québec) et à Cap-Breton (Nouvelle-Écosse). Ces tables rondes ont permis de réunir du personnel municipal et des dirigeants autochtones pour qu’ils fassent connaître aux autres leurs apprentissages et leurs pratiques exemplaires concernant les tendances émergentes, les stratégies d’adoption de technologies et les approches en matière de villes intelligentes.

Dans nombre de ces communautés, les bibliothèques et les pôles communautaires jouent un rôle central pour stimuler l’innovation et ainsi construire des villes intelligentes et inclusives.

Lors de la table ronde au centre d'innovation de Kelowna, un carrefour de technologie, d’entrepreneuriat et de créativité annexé à la bibliothèque locale de Kelowna en Colombie-Britannique, les dirigeants locaux ont présenté les défis auxquels ils étaient confrontés pour arriver à regrouper dans une base de données centrale et sécurisée les données recueillies par la ville et les communautés voisines. Au cours des discussions sur le potentiel « gardien » de cette base de données ouvertes, les bibliothèques se sont tout de suite imposées comme premier choix. Pourquoi? Les bibliothèques sont des institutions publiques, et, dans une démocratie, elles se doivent de rendre les données accessibles à tous. Elles préconisent donc ainsi les solutions intelligentes qui incluent tous les résidents.

La table ronde communautaire de Whitehorse, au Yukon, s’est déroulée dans les locaux de Yukonstruct, un pôle d’innovation récemment mis sur pied et qui s’est avéré crucial pour la ville, pour TechYukon, pour le gouvernement fédéral ainsi que pour d’autres partenaires du secteur privé. Ce pôle d’innovation fournit aux entrepreneurs et aux acteurs locaux diverses ressources, dont l’accès abordable à divers lieux de rassemblement et à de l’équipement ainsi qu’à des connaissances partagées. Il offre un espace pour l’expérimentation, le prototypage et la fabrication en plus de jouer un rôle de premier plan pour aider cette communauté nordique à devenir un lieu propice à la collaboration, à l’innovation et à l’élaboration de solutions intelligentes.

Municipalité située au Canada dans la région de l’Atlantique, Cap-Breton a comme priorité d’offrir un espace aux résidents et aux leaders communautaires. Cette année, la municipalité mettra sur pied le Cape Breton Centre for Arts, Culture and Innovation, un endroit accessible qui permettra aux artistes de créer, de collaborer, de parfaire leurs œuvres et de les présenter au public.

L’exemple de ces trois communautés montre que l’accès à des lieux de rassemblement physiques est indispensable à la création d’un avenir favorisant la collaboration, l’innovation et les solutions intelligentes. Les journées de collision tenues au BC Tech Hub à Vancouver (en Colombie-Britannique), à l’incubateur-accélérateur LE CAMP à Québec (au Québec) et au Centre Venn à Moncton (au Nouveau-Brunswick) ont permis de corroborer cette conclusion.

D’un bout à l’autre du pays, les bibliothèques et les pôles d’innovation constituent des lieux de rassemblement où les résidents peuvent se regrouper et développer des idées. Les conversations qui s’y déroulent sont essentielles, car elles permettent aux leaders d’apprendre les uns des autres, de stimuler l’innovation et de tirer parti du potentiel de leur communauté. Depuis l’ouverture de la première bibliothèque au Canada il y a 200 ans, les citoyens peuvent compter sur ces institutions publiques pour connaître le passé, et ils peuvent maintenant en tirer parti pour construire un avenir intelligent.