Skip to content
Mayor of Victoria Lisa Helps, Assembly of First Nations Yukon Regional Chief Kluane Adamek and Mayor of Mount Pearl Dave Aker spoke as part of A Message from the Future, the last mainstage breakout session held at this year’s Future Cities Canada Summit, convened by Evergreen at Evergreen Brick Works Nov. 7-8, and facilitated by community organizer, activist and author Dave Meslin.

November 18, 2019

Oh Canada 2029: Three local leaders share a message from the future

Français

Dave Aker, the former mayor of Mount Pearl, NL, is fiddling with the password to his autonomous vehicle as he prepares for a day of exercise, volunteering, and enjoying how much the digital transformation undertaken by the city when he was mayor in 2019 has changed his city.

Across the country in Victoria, BC, Lisa Helps, who also served as mayor of that city back in 2019, is noticing how quiet her city is since fossil-fuel burning cars and trucks became a thing of the past. She’s also reflecting on how much nature has returned to virtually every corner of Victoria, and how amazing it is that so many city playgrounds are now accessible by bicycle only.  

Meanwhile in the Yukon, Kluane Adamek, Assembly of First Nations Yukon Regional Chief since 2018, looks out from her car and points out how virtually every home in Whitehorse is solar powered these days. Small and large communities in the Yukon, she will tell you, have come a long way and are now the model of success that large urban centres now look up to.

Welcome to 2029, as described by Aker, Adamek and Helps as part of A Message from the Future, an inspiring mainstage breakout session that closed this year’s Future Cities Canada Summit. The annual event, convened by Evergreen, took place at Evergreen Brick Works Nov. 7-8, 2019.

The panel of local leaders, joined by activist and author Dave Meslin, described a 2029 where disabled people won’t need accessibility parking permits because autonomous vehicles with eradicate the need for parking, physical mail and postal codes will be a thing of the past, and micro farms on roof-top gardens, backyards and greenhouses will yield enough crops to meet almost all local need. 

In that same future, young people will be elected into meaningful positions of leadership, Indigenous nation-to-nation relations with the federal government will be accepted as the norm in a new type of multi-lateral nationalism, and Indigenous solutions will be weaved into the way all governments and communities operate. Cities will be greener, and technology will be more accessible and equitable than we ever could have imagined. For Indigenous communities, cities will also be much more participatory and inclusive.

“In 2029, Yukon enjoys partnerships with federal, private, territorial and First Nations governments that ensure traditional knowledge and Indigenous ways of doing things are included in all solutions,” said Adamek.

As Helps reminds the crowd at the Summit, nearly 500 provincial and local governments joined the federal government in declaring a climate emergency in 2019. This moment in time, she said, paved the way for changes that by 2029 will not only reduce emissions, but increase livability and belonging, create a stronger sense of place, and foster stronger human connections in cities across Canada.

“Neighbourhood placemaking and resilience building are at the centre of the transformations we accomplished together,” said Helps. “We took risks, we tried things, and we worked together.”

For these local leaders, the cities of the future will be participatory, sustainable, and they will harness technology in the way all city builders and urban leaders who are championing change in their communities envision. Despite ongoing challenges like climate change, the future is hopeful.

For all the predictions put forward by the panel of community leaders with activist and author Dave Meslin, watch the full session below.


Ô Canada 2029 : trois dirigeants locaux transmettent un message de l’avenir

À Mount Pearl, à Terre-Neuve-et-Labrador, Dave Aker se prépare à commencer sa journée d’exercice et de bénévolat. En entrant le mot de passe de son véhicule autonome, il se réjouit des changements amenés par la transformation numérique que sa ville a entreprise lorsqu’il en était maire, en 2019.

À l’autre bout du pays, en Colombie-Britannique, Lisa Helps, mairesse de Victoria en 2019, constate à quel point sa ville est tranquille depuis que les voitures et camions fonctionnant aux combustibles fossiles ont disparu des routes. En outre, elle songe au retour de la nature aux quatre coins de Victoria et s’émerveille devant tous les terrains de jeu maintenant accessibles à vélo seulement.

Pendant ce temps, Kluane Adamek, chef régionale de l’Assemblée des Premières Nations pour le Yukon depuis 2018, remarque par les vitres de sa voiture que presque toutes les maisons de Whitehorse sont maintenant alimentées à l’énergie solaire. Elle vous dira que les petites et grandes communautés du Yukon ont fait beaucoup de chemin et sont devenues un modèle de réussite pour les grands centres urbains.

« Bienvenue en 2029 », comme l’ont annoncé Dave Aker, Kluane Adamek et Lisa Helps lors de Message de l’avenir, le grand atelier inspirant qui a conclu le dernier Sommet de Villes d’avenir Canada. Cet événement annuel présenté par Evergreen a eu lieu à Evergreen Brick Works les 7 et 8 novembre 2019.

Le groupe de dirigeants locaux, auquel s’est joint l’activiste et auteur Dave Meslin, a décrit une année 2029 où les handicapés n’auront plus besoin de permis de stationnement accessible parce que les véhicules autonomes élimineront le besoin de se stationner, où les codes et le courrier postaux appartiendront au passé et où les microfermes aménagées sur les toits et dans les cours et les serres produiront assez de récoltes pour répondre à presque tous les besoins locaux.

Dans ce même avenir, les jeunes seront élus à d’importants postes de direction, les relations entre les peuples autochtones et le gouvernement fédéral seront reconnues comme la norme dans un nouveau type de nationalisme multilatéral, et les solutions autochtones seront intégrées au fonctionnement de tous les gouvernements et de toutes les communautés. Les villes seront plus vertes, et la technologie sera plus accessible et équitable que ce que nous avons pu imaginer. Pour les communautés autochtones, les villes seront aussi beaucoup plus participatives et inclusives.

« En 2029, au Yukon, les partenariats entre le gouvernement fédéral, le gouvernement territorial, le gouvernement des Premières Nations et le secteur privé garantiront l’intégration du savoir traditionnel et des façons de faire autochtones à toutes les solutions » [traduction], a affirmé Mme Adamek.

Comme Mme Helps l’a rappelé aux participants au Sommet, près de 500 administrations provinciales et locales se sont jointes au gouvernement fédéral pour déclarer l’urgence climatique en 2019. Selon elle, cet acte a ouvert la voie à des changements qui, d’ici 2029, ne feront pas que réduire les émissions, mais amélioreront la qualité de vie dans les villes canadiennes et renforceront le sentiment d’appartenance et les relations interpersonnelles des habitants.

[Traduction] « L’augmentation de la résilience et la création d’espaces dans les quartiers sont au cœur des transformations que nous avons opérées ensemble », a déclaré Mme Helps. « Nous avons pris des risques, essayé des choses et uni nos forces. »

Pour ces dirigeants locaux, les villes de demain seront participatives et durables, et elles tireront parti de la technologie de la façon qu’envisagent tous les acteurs et chefs de file de l’aménagement urbain qui militent pour le changement dans leur communauté. Malgré les problèmes actuels comme les changements climatiques, l’avenir est porteur d’espoir.

Regardez l’atelier ici pour connaître toutes les prédictions des leaders communautaires et de l’activiste et auteur Dave Meslin.